Le terroir par internet

Lorsque des passionnés du goût vont à la rencontre des fermiers locaux et de leurs produits préférés, ça donne une histoire d’amour 2.0. 

Une recette ? Aucun filtre d’amour dans cette idylle. La seule volonté d’être acteur de leur alimentation, un peu de technologie et beaucoup de partage et de solidarité ont d’abord donné naissance à l’association “C du coin” à Fargues-Saint-Hilaire, puis à l’entreprise “Mon local” à Lormont.  

Et c’était sans compter sur la fameuse étincelle qui a allumée le flambeau de cet hymen bucolique. A l’origine de cette association d’achat groupé, en 2010, Marie Frédérique Lairat, mariée, cinq enfants et gastronome, souhaitait mettre à disposition de tous les gourmands son réseau de producteurs locaux. « L’idée c’était de partager ces bons produits avec d’autres personnes, dans l’intérêt des producteurs et dans l’intérêt  des consommateurs : on consommait de meilleurs produits, en circuit court, sans le cumul des intermédiaires. » 

« On vit ensemble et il faut que l’on s’entraide : soyons solidaires ! »

La gourmandise a fait le reste. Les adhérents se sont multipliés. Et face aux difficultés d’organisation, tout en respectant la réglementation, il a fallu développer un outil pour améliorer le service : mon-local.fr. «  Ca a énormément marché et c’est devenu très lourd à gérer de façon bénévole et artisanale » explique Marie Frédérique qui a donc ensuite créé le site avec ses économies en devenant auto-entrepreneuse. Pour l’instant, cette activité ne lui rapporte que le plaisir du partage. « Les adhérents de l’association se font toujours livrer et grâce au site, les commandes se font directement sur la plateforme, ouverte à tous : on passe sa commande et ensuite on vient la récupérer sur place comme au drive* ou bien être livré sur son lieu de travail ou ailleurs si les commandes sont groupés » résume-t-elle.

De Saint-Médard-en-Jalles à Baurech…

A l’intérieur d’un rayon de 14 à 180 km, l’internaute peut y découvrir et choisir tous les produits de ce territoire hyper-local, référencés sur le site. Du primeur à la boucherie en passant par la volaille et par l’épicerie, et même les boissons, tout y est, parmi les 500 produits bio ou issus de l’agriculture paysanne des 40 producteurs associés. Et les « consom’acteurs » ne s’y trompent pas. A l’exemple de Mme Hagane, qui fréquente la réception de Mon local.fr à Lormont depuis juillet. « Tout me plaît : l’accueil, les fruits et légumes. Tout est bon » clame la lormontaise à la retraite qui a connu l’entreprise sur une affiche chez un commerçant de Cenon. « Je vais rentrer, rincer une tomate et la croquer et puis voilà. » Et pour ceux qui manqueraient d’imagination pour préparer leur panier, Marie Frédérique envoie des fiches-recettes toutes les semaines pour les aider à cuisiner les produits de saisons « les mêmes que je fais pour mes enfants ». La dernière en date, la tarte aux blettes. « Les enfants ont adoré, et pourtant. Avec des pommes de terre ou des poireaux, ça adoucit très bien la blette » partage-t-elle, et pour qui la santé commence par une bonne alimentation.

 Relais :

  • Jeudi, de 17h à 19h et le vendredi de 12h à 14h ou de 17h à 19h au 30 rue Edouard Herriot, à Lormont.
  • Vendredi, de 18h à 19h, dans une salle de la mairie de Fargues-Saint-Hilaire.
  • Vendredi, dès 11h30, sur le site Montesquieu, Bât1, dans le local courrier, à Martillac.
  •  Vendredi, de 14h à 2h du matin, chez “Jeux Barjo”, 12 rue St James, à Bordeaux.
Texte et photo : Paul-Michaël Borgne.